Protégez ses actifs numériques

En combinant l'approche Zéro Trust avec la mise en confidentialité des données grâce au chiffrement E2E, les entreprises renforcent considérablement leur résilience face aux cyberattaques. Même en cas de violation du réseau ou d'intrusion malveillante, les données demeurent illisibles et inexploitables sans les clés de déchiffrement appropriées.

Les Clés pour Lutter Contre la Cybercriminalité dans un Monde Connecté. 

Tirer profit des opportunités offertes par la connectivité numérique peut s’avérer une épée à double tranchant, car cela expose également les individus et les entreprises à des vulnérabilités accrues. Face à cette réalité, les mécanismes de prévention de pointe et une réactivité rapide aux incidents peuvent donner un avantage décisif aux entreprises dans la lutte contre les cyberattaques. Les systèmes informatiques, devenus incontournables et complexes, sont devenus le pilier de notre mode de vie et de notre travail. Cependant, l’évolution rapide de l’IoT, du télétravail et la généralisation du cloud computing élargissent le champ des vulnérabilités, laissant les cybercriminels à l’affût d’occasions lucratives. Selon le rapport de Cybersecurity Ventures, la cybercriminalité pourrait coûter à l’échelle mondiale jusqu’à 8 billions de dollars en 2023, la plaçant ainsi au rang de la troisième plus grande économie mondiale, juste derrière les États-Unis et la Chine.

Dans ce contexte, l’urgence est à l’avant-garde des solutions de cybersécurité qui soutiennent la prévention, la détection et l’analyse des attaques. De l’intelligence artificielle à l’informatique cognitive, la gamme de technologies prêtes à être exploitées pour la cybersécurité est vaste.

Alors que le monde numérique évolue à une vitesse fulgurante, la cybersécurité est devenue une priorité essentielle pour toutes les organisations cherchant à protéger leurs données sensibles et à contrer les cyberattaques. Face à des menaces de plus en plus sophistiquées, l’approche Zéro Trust a émergé telle une sentinelle innovante. Contrairement aux modèles traditionnels basés sur la confiance, le Zéro Trust remet en question toute présomption de confiance, y compris envers les utilisateurs internes et les appareils. Ainsi, chaque tentative d’accès aux données et aux systèmes est soumise à une vérification minutieuse, indépendamment du réseau sur lequel l’utilisateur se trouve. Cette stratégie de Zéro Trust repose sur des contrôles d’accès granulaires et contextuels pour chaque utilisateur et appareil, employant des mécanismes tels que l’authentification multi-facteurs et l’identification basée sur les attributs. Elle vise à restreindre les privilèges accordés à chaque entité, réduisant ainsi le risque d’accès non autorisé ou de mauvaise utilisation des données sensibles.

La cybersécurité cognitive, fruit d’une alliance entre l’intelligence artificielle et l’analyse comportementale, se positionne comme un rempart proactif contre les menaces. À travers des algorithmes avancés, la cybersécurité cognitive « comprend » les comportements normaux et anormaux des utilisateurs, des appareils et des applications. Grâce à cette connaissance approfondie, elle peut détecter rapidement des activités suspectes et des signaux d’alerte, même ceux qui échappent aux systèmes de sécurité traditionnels.

En intégrant la cybersécurité cognitive à l’approche Zéro Trust, les entreprises peuvent renforcer leur posture de sécurité en anticipant les menaces à un stade précoce. Par exemple, lorsqu’elle détecte des activités inhabituelles, telles que des tentatives d’accès non autorisées ou des comportements anormaux, l’approche Zéro Trust s’appuie sur l’analyse comportementale de la cybersécurité cognitive pour mener des enquêtes approfondies et appliquer des contrôles d’accès supplémentaires si nécessaire.

Au-delà de la synergie entre la cybersécurité cognitive et l’approche Zéro Trust, la mise en confidentialité des données joue un rôle essentiel dans la protection des informations sensibles contre les cyberattaques. Le chiffrement de bout en bout (E2E) se présente comme une technique puissante pour garantir que les données sont protégées à chaque étape de leur cycle de vie. Cette approche consiste à chiffrer les données dès leur création et à ne les déchiffrer que pour les destinataires autorisés, empêchant ainsi tout accès non autorisé, y compris à l’intérieur du réseau interne.

En combinant l’approche Zéro Trust avec la mise en confidentialité des données grâce au chiffrement E2E, les entreprises renforcent considérablement leur résilience face aux cyberattaques. Même en cas de violation du réseau ou d’intrusion malveillante, les données demeurent illisibles et inexploitables sans les clés de déchiffrement appropriées.

La cybersécurité est un enjeu critique pour toutes les organisations, tandis que la cybercriminalité continue de planer comme une ombre menaçante. L’approche Zéro Trust et la cybersécurité cognitive constituent des outils puissants pour détecter et prévenir les menaces, tandis que la mise en confidentialité de la donnée avec le chiffrement E2E renforce la protection des informations sensibles. Ensemble, ces stratégies offrent une parade robuste pour lutter contre la cybercriminalité et garantir la sécurité des actifs numériques, dans un monde connecté et complexe.

LinkedIn

Don’t Stop Here

More To Explore

Lagertha sur BFM tech&co

La France a de belles entreprises Cyber. Interrogés au micro de Frédéric Simottel, les co-fondateurs de Lagertha et Leviia ont échangés leurs analyse économique des

Read More »
Retour en haut